Le Tricot est activité manuelle très ancienne.

  • Exécuter un tissu à mailles entrelacées, avec des aiguilles spéciales : Tricoter la laine.
  • Réaliser un vêtement par ce travail : Tricoter un pull.
  • Le tricot peut se faire de manière simple avec un point mousse ou jersey, les points de base, mais aussi complexe avec des points fantaisie ou du jacquard, ce qui permet un apprentissage et une évolution en douceur de la tricoteuse.
  • La diversité et la qualité des fils à tricoter, laine, coton, lin, soie, et le nombre incalculable de points permettent de se confectionner une garde-robe toute aussi originale.
  • Il est aussi possible de réaliser divers accessoires de décoration d’intérieur, tels que des coussins, couvertures… ainsi que les doudous pour les petits.
  • Ensemble, nous allons voir comment réaliser un ouvrage avec des aiguilles à tricoter et trouver des conseils & astuces correspondants.
  • Je vous invite à consulter les fiches : magazines – internet
    • Tricot – mailles & points
    • Tricot – matériel
  1. Comment Monter les Mailles:

Il existe plusieurs méthodes pour monter les mailles avec une ou deux aiguilles à tricoter.

  • Montage avec une aiguille:

Dévider la pelote d’une longueur de laine correspondant à la largeur de ce qui doit être tricoté, en comptant 2,5 cm par maille à monter.

Après cette mesure, faire un nœud avec la laine, ou le fil à tricoter, la première maille est ainsi faite.

Prendre l’aiguille de la main droite, passer le fil qui pend sur le pouce de la main gauche et le fil qui vient de la pelote sur l’index sur l’aiguille à tricoter pour former une boucle.

Lâcher la boucle du pouce, la deuxième maille est formée.

Serrer un peu les mailles sur l’aiguille au fur et à mesure de leur formation, en exerçant une tension la plus régulière possible.

  • Montage avec deux aiguilles:

Faire un nœud sur une aiguille en laissant pendre environ 10 cm de laine.

La première maille du montage est réalisée par le nouage.

Passer l’aiguille de droite dans la première maille en faisant un mouvement de gauche à droit

  1. Avant de démarrer un ouvrage:

Bien choisir son modèle en fonction de ses compétences.

Il ne faut surtout pas se décourager, l’apprentissage se fait petit à petit et avec l’expérience on devient une experte ou un expert.

Bien lire le modèle pour choisir la laine et les aiguilles.

Une laine mal adaptée décevra la tricoteuse, car le rendu ne sera pas celui espéré et n’aura rien à voir avec la photo vue sur le magazine.

Consulter également toutes les explications données.

Bien vérifier les mesures et adapter le modèle à la bonne taille.

Procéder à la réalisation d’un échantillon.

  1. Les mesures:

La plupart des modèles de tricot sont présentés pour plusieurs tailles.

La plus petite taille est la première indiquée dans les explications, les suivantes sont mises entre parenthèses en ordre croissant.

Si dans les explications, il n’y a qu’une seule mesure, cela signifie que le modèle est réalisé en taille unique.

Pour la confection d’un vêtement sur mesure, et prendre la bonne taille, il est conseillé de prendre un vêtement qui vous va bien.

Conseil : Mesurer bien à plat sans tirer sur la laine.

  1. Lire les explications du modèle:

En général, les modèles sont présentés sous le même principe. Ils indiquent les tailles, les fournitures et les points à utiliser ainsi que les mesures de l’échantillon.

La réalisation est ensuite détaillée par pièce à tricoter (devant, dos, manche…)

Pour se repérer dans les explications, il faut savoir que les rangs endroits sont les rangs pairs et les rangs envers, des rangs impairs.

Le montage des mailles ne compte pas pour un rang.

L’annotation « nombre de mailles divisible par 8 signifie que le point à réaliser est effectué sur une base de 8 mailles.

En calculant les mailles à monter il faut en tenir compte pour arriver à tricoter des motifs entiers et non pas des bouts de points.

Dans le calcul des mailles pour réaliser les points, ne jamais oublier que les deux mailles lisières (1er et dernière) ne sont pas prises en compte, elles doivent systématiquement ajoutées.

  1. Changement de pelote:

Il faut toujours effectuer le changement de pelote au début d’un rang, cela évite d’avoir des nœuds ou des sur  épaisseurs dans le tricot.

Couper le fil de la 1ère pelote pour ne laisser qu’une 20 aine de cm pendre à la fin du rang.

Démarrer le rang suivant avec la nouvelle pelote.

Les 2 brins de laine de fin de la 1ère pelote et de début de la 2nde seront rentrés dans les lisières avant l’assemblage.

  1. Rattraper une maille perdue:

Il arrive à tout le monde de perdre une maille, même à la meilleure tricoteuse.

Garder son calme, avec un crochet il sera facile de rattraper la maille perdue.

A l’aide du crochet, récupérer le fil placé horizontalement au-dessus de la maille perdue ; tirer vers soi pour ramener le fil dans la maille. Recommencer ainsi de suite pour arriver à la hauteur du rang en cours du tricot et repositionner la maille sur l’aiguille à tricoter.

En cas de point de base, manière simple de rattraper la maille perdue.

S’il s’agit d’un point fantaisie, il faut bien respecter le sens des mailles utilisées dans le point.

  1. Augmentation:

Méthode simple peut se faire en début, en cours ou en fin de rang.

Pour augmenter d’une maille, piquer l’aiguille droite au milieu de la maille située sous la maille à tricoter et faire une maille endroit, puis lâcher la maille sur l’aiguille de gauche.

Faire un jeté et tirer la boucle vers soi pour pouvoir la mettre sur l’aiguille et tricoter ensuite comme une maille normale.

Augmentation à l’intérieur d’une maille peut se faire en début, en cours ou en fin de rang. Pour cela, il faut tricoter 2 fois la même maille en procédant une fois sous le fil avant et une fois sous le fil arrière.

Augmentation en début de rang de plusieurs mailles se fait avant de démarrer le rang, monter le nombre de mailles souhaité suivant la méthode de montage choisie au début du tricot. Le même principe est également applique en fin de rang.

  1. Diminutions:

Faire une diminution signifie que l’on réduit le nombre de maille à tricoter.

Cette opération se fait en cours de travail pour les emmanchures, les épaules.

Une diminution s’effectue en début de rang ou en fin de rang.

Diminution simple : Tricoter les 2 premières mailles normalement, puis rabattre la première sur la 2nde. La diminution est alors penchée vers la gauche.

Diminution à gauche : Tricoter ensemble les 2 dernières mailles du rang. La diminution est alors penchée vers la droite.

Surjet simple : Glisser une maille à l’endroit sur l’aiguille à tricoter, la maille suivante est tricotée à l’endroit. Le surjet se fait en passant la maille glissée sur la maille tricotée.

Surjet double : Glisser une maille à l’endroit sur l’aiguille, tricoter les 2 mailles suivantes ensemble à l’endroit. Rabattre la maille glissée sur la dernière maille obtenue. Ainsi, la diminution se trouve penchée vers la gauche.

  1. Mettre les mailles en attente:

Pour mettre les mailles en attente, il faut les passer sans les tricoter sur une aiguille arrête-maille ; on peut aussi les passer dans un fil d’une autre couleur.

Faire attention de bien fermer le fil pour le pas que les mailles se perdent.

Pour récupérer les mailles, il suffira de les repasser tout simplement, sans les travailler sur l’aiguille à tricoter.

Laisser les mailles en attente sert à effectuer un col : cela évite les raccords de mailles et facilite le relevage des mailles, pas toujours facile.

  1. Relever les mailles:

Le relevage des mailles doit se faire avec minutie, sinon le tricot risque d’être dénaturé, s’il est mal fait. On utilise le relevage pour réaliser les cols, les bordures.

Relever une maille signifie qu’à partir d’une maille lisière ou d’une maille rabattue on veut recréer une nouvelle maille sur l’aiguille pour continuer le tricot. Le relevage est à faire sur l’endroit du tricot, la pelote de fil, laine, doit se trouver derrière l’ouvrage.

Avec l’aiguille à tricoter piquer dans la maille lisière où l’on souhaite relever une maille et faire un jeté. Tirer ensuite le fil à travers le tricot et la maille est formée.

Pour le fil ou la laine fine, il est conseillé d’utiliser un crocher pour tirer le fil à travers le tricot et glisser ensuite la maille sur l’aiguille à tricoter ; ainsi de suite jusqu’au nombre de mailles souhaité, en procédant toujours avec la même tension de la laine pour obtenir des mailles régulières.

  1. Rabattre les mailles pour finir le tricot:

On rabat les mailles lorsque la pièce que l’on tricote est terminée, ainsi elle sera fermée.

Le rabattage des mailles se fait toujours sur l’endroit de l’ouvrage.

Tricoter normalement à l’endroit les 2 premières mailles du rang.

Pour rabattre, il faut piquer l’aiguille tenue dans la main gauche dans la 1ère maille qui vient d’être tricotée.

Glisser la maille récupérée par-dessus la 2nde maille tricotée. Une maille est ainsi rabattue puisqu’il ne reste qu’une sur l’aiguille de droite.

Tricoter encore une maille et rabattre la 1ère maille sur elle.

De cette manière on peut rabattre quelques mailles ou l’intégralité du rang lors de la terminaison d’un tricot.

Il est possible également de rabattre une partie des mailles au milieu du tricot pour préparer une encolure, chaque côté sera ensuite tricoté séparément.

  1. Rentrer les fils:

Avant de procéder à l’assemblage des différentes pièces du tricot, il faut rentrer les fils, c’est-à-dire, arrêter et cacher tous les fils de démarrage et de finition de pelote.

Procéder sur l’envers du tricot avec une aiguille à laine.